Retour à l'accueil Aux abords de la Chapelle St.-JeanVers un autre poème ...
Peu recommandé aux élèves de nos écoles publiques
On allait jouer le jeudi
Dans les bois près de la chapelle,
C’était ouvert, pas interdit ;
Aussi loin que je me rappelle,
C’était un coin de paradis…
Plein d’amants s’y roulaient des pelles.

On allait vendre aux amoureux,
Tout embués dans leurs voitures,
Des timbres antituberculeux
Sans penser à mal je vous jure ;
C’était comme un terrain de jeu,
Il n’y avait pas de clôture.

Tout a été dénaturé
Sous un tas de gravats sordides,
Ils ont creusé dans la forêt
La voie que l’on disait rapide ;
Le tout bien sûr est clôturé,
Bâti d’algecos insipides.
 

RétroChrono 12, 14 & 16 mars MMXXI − 22, 24 et 26 ventôse 229 ChronoLogie

Colères et cris de révolte Poèmes sur Antibes


Liste alphabétique   Liste chronologique   Essai de classement par thèmes

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.