Retour à l'accueilDe l'enseignementVers un autre poème ...

Quand un enseignant fait son cours,
Peu nombreux sont ceux qui écoutent ;
Ils ont l’air attentif, notant coûte que coûte
Les mots, les citations enchaînés en discours.

Ils feraient mieux d’écouter
Au lieu de noter ;
Plutôt que vouloir apprendre
Il vaut mieux comprendre.

L’enseignement poursuit son cours
Le bon élève est à l’écoute
Du moins il fait semblant, perpétuant sans doute
L’illusion que noter c’est comprendre un discours.

Comment peut-il écouter
Celui qui se tait ?
Mieux vaut chercher à comprendre
Qu’avoir l’air d’entendre.

311tb, 2 ventôse 228 (20022020).

Poèmes pour l'école

 

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.