Retour à l'accueil Feu de pailleVers un autre poème ...
{Fantaisie historique}

En s’immolant par le feu,
Il mettait le feu aux poudres :
Il appelait de ses vœux
Tout un peuple à en découdre.

Son but semblait être atteint,
Sa flamme embrasait sa cause
Mais très vite il s’est éteint :
Il est mort pour pas grand-chose.

Resté là sur le carreau
Comme un simple homme de paille,
Il mourut comme un héros
Meurt sur un champ de bataille.

RétroChrono Mardi matin 8 prairial 228 (260520). ChronoLogie

Liste chronologique   Essai de classement par thèmes

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.