Retour à l'accueil Hécatombe en EhpadVers un autre poème ...

Les vieux dans leurs mouroirs
Qu’on ne venait plus voir
Ont quitté cette terre

Seuls comme abandonnés
Par les leurs confinés
Ils sont morts solitaires.

L’abandon a fait plus
Je crois que le virus
Mais il vaut mieux le taire…

On n’aurait pas laissé
Survenir ces décès
Dans ces maisons austères :

On ne meurt qu’aussitôt
Transféré à l’hosto
Quand on est grabataire.

Hôpitaux confinés
Ou réquisitionnés
Nos anciens que l’on terre

Ont vu hâter leur sort
En ajoutant des morts
Au péril sanitaire.

RétroChrono 40e jour de confinement ; samedi 25 avril 2020 (7 floréal 228) ChronoLogie

Colères et cris de révolte Corona de Pâques Pages spéciales

Liste alphabétique   Liste chronologique   Essai de classement par thèmes

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.