Retour à l'accueil Hier encore porter un masqueVers un autre poème ...

Hier encor, cacher son visage
Était interdit en public
Au nom de République et son état laïc ;
Aucun masque alentours souillait le paysage.
Et puis brutalement, du jour au lendemain,
Avant qu’on ait compris l’ampleur de la machine
Quand on s’en revenait de Chine,
Il fallut se laver les mains !

On disait qu’il était fantasque,
Au début du confinement,
De se vouloir masquer, sans dire évidemment,
Qu’on manquait tout autant de soignants que de masques…
Et puis on en eut plein ; bien sûr, pas des soignants !
Après la pénurie, on géra l’abondance
Et les appels à la prudence
Sont devenus plus contraignants.

Les masques arrivaient de la Chine,
Comme avant eux la maladie.
Avec eux plus de propagation ; cela dit
Les Chinois n’ont pas dû en porter, j’imagine…
On fut déconfinés et puis reconfinés
Et malgré les déclarations contradictoires,
Le port du masque obligatoire,
On est toujours contaminés.

RétroChrono Antibes, 25 octobre – 9 novembre 2020 (4 au 19 brumaire 229). ChronoLogie

Corona de Pâques Colères et cris de révolte

Liste alphabétique   Liste chronologique   Essai de classement par thèmes

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.