Retour à l'accueilTenaillesVers un autre poème ...

Ce mal au bras qui me tenaille
je préférerais qu’il s’en aille
J’apprends à vivre avec je sais
que ça n’est pas près de passer

Des hauts des bas plus qu’en pagaille
on aimerait mieux que ça aille
Ça ne fait que recommencer
et ça a du mal à passer

Élus pourris voyous canailles
ce serait bien mieux qu’ils s’en aillent
Mais ils n’en ont jamais assez
et on n’est pas près d’avancer

Nos malheurs sont des feux de paille
il faut aller vaille que vaille
Mais on voit bien qu’on est coincé
et le plus dur reste à passer

Samedi 4 & dimanche 5 janvier 2020 ; 311tb.
{15 et 16 nivôse 228}
Colères et cris de révolte

Liste alphabétique   Liste chronologique   Essai de classement par thèmes

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.